Big Data : des perspectives d’emploi qui font rêver écoles et étudiants !

D’après une étude du Syntec numérique de 2013, 2000 emplois de data scientists devraient être créés d’ici à 2018. Et cela n’a pas échappé aux écoles ! En effet, après le premier mastère spécialisé de Télécom ParisTech créé il y a quatre ans, les autres écoles de commerce et d’ingénieurs proposent également leurs formations ! Les débouchés sont divers et variés : data scientist, data analyst, marketing digital, responsable de la relation client sur Internet, responsable de l’e-commerce…

Les profils des étudiants sont scientifiques et ingénieurs, puisque les formations s’avèrent techniques et nécessitent des connaissances de base en mathématiques et en informatique. À l’issue de sa formation, l’étudiant pourra travailler comme data scientist, c’est à dire qu’il sera en mesure de «de créer les systèmes permettant de récolter et trier des données», explique Stéphan Clémençon, responsable du mastère de Télécom ParisTech. Les étudiants du mastère suivent également «des cours de sciences humaines et de droit car le big data soulève de forts enjeux juridiques: que puis-je faire des données, à qui appartiennent-elles, comment respecter la vie privée des utilisateurs?»

Certaines écoles de commerce ou de management parient sur des formations plus équilibrées entre technique et management comme c’est le cas pour Grenoble École de management et Grenoble INP-Ensimag. Audencia ou l’ESSCA abordent, quant à elles le big data du strict point de vue management où les étudiants seront plus amenés à analyser les données qu’à les traiter, permettant d’attirer des profils différents.

Le Big Data et le Data Science est donc un domaine en plein développement, attractif pour les étudiants et crucial pour les entreprises, qui n’hésitent pas à proposer des salaires hauts.

Mastères

Source : le Figaro.