Utiliser le Big Data pour boucher le trou de la Sécu

Aujourd’hui, l’Assurance Maladie atteint plus de 6,6 milliards d’euros de déficit. En s’appuyant sur les données des objets connectés de santé et grâce au big data, l’Assurance Maladie compte pouvoir réduire ses dépenses et lutter contre les fraudeurs.
Depuis 2015, Polytechnique travaille avec la CNAMTS (caisse nationale d’assurance maladie pour les travailleurs salariés) afin de réorganiser et exploiter au mieux la base de données, notamment en utilisant des algorithmes de big data. Ce projet, prévu sur trois ans, consistera à détecter les signaux faibles ou anomalies en pharmaco-épidémiologie, identifier les facteurs utiles à l’analyse des parcours de soins et la lutte contre les abus et la fraude. Ainsi, l’Assurance Maladie espère réaliser de belles économies…