Les fournisseurs d’énergie se mettent au Big Data

Afin de répondre aux enjeux d’efficacité énergétique et de big data, les fournisseurs et distributeurs d’énergie doivent commencer une véritable révolution numérique et digitale de leurs installations. Un processus qui promet en termes de rentabilités mais qui s’avère aussi très coûteux. Pour cela, la plupart des opérateurs français ont décidé de mutualiser leurs moyens : plus d’une centaine de fournisseurs d’électricité et de gaz ont annoncé la création d’une agence commune de services numériques qui a pour objectif de les accompagner dans la transition énergétique.

Afin d’être plus efficaces en matière de transition énergétique, les opérateurs tentent désormais de proposer des nouveaux services d’optimisation énergétique basés sur des données de consommation et de production toujours plus précises. Grâce à des systèmes intelligents de mesure, de contrôle et de régulation, on peut, par exemple optimiser les équipements et systèmes énergétiques, afin de réaliser des économies d’énergies.

Les “smart grids” ou réseaux électriques intelligents se développent sur l’ensemble du territoire et permettent déjà de mettre à profit les nouvelles technologies informatiques et de télécommunication dans le but d’optimiser le transport de l’énergie entre les points de production et ceux de distribution. Les compteurs intelligents (smart meters) de gaz et d’électricité sont les symboles de ces nouveaux réseaux. Ils devraient équiper environ 72% des consommateurs européens d’ici 2020 et permettront d’augmenter l’efficacité énergétique grâce à une meilleure connaissance et un pilotage actif de la consommation, l’intégration des productions renouvelables, ou l’insertion des véhicules électriques sur les réseaux électriques. Ils seront des facteurs de la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la lutte contre le changement climatique.

Source